Vive la terre et ses métiers !
  • Vive la terre et ses métiers ! 0

Vive la terre et ses métiers !

"Des fruits de la mer aux fruits de la terre, entre « kig ha farz » et « pesk ha farz », avec la mer, la terre est, quant à elle, notre origine et notre avenir. Elle doit être développée, protégée et valorisée. L’agriculture a plusieurs métiers, de l’exploitation familiale de plein champ aux industries innovantes de production énergétique, en passant par la production sous serre et même les productions de plants ou encore l’élevage ! Tous ces visages doivent être reconnus, encouragés et soutenus.

Contrairement à ce que la caricature en vogue peut porter, un agriculteur n’est pas un chef potager. La permaculture, la vente directe, la culture biologique sont des trésors pour l’avenir. On peut citer aussi la valorisation des déchets, par exemple grâce à la méthanisation, activité utile et innovante. Mais ces techniques ne peuvent pas résumer une profession dans toute sa diversité. C’est bien toute la question de savoir partager, échanger et avancer plutôt que de laisser prospérer les invectives diverses dont souffre la profession.

L’engagement municipal au service de l’agriculture prend plusieurs formes. La première c’est de limiter l’artificialisation des sols. La deuxième est d’accompagner l’investissement et l’innovation. La troisième est d’encourager la vente des produits locaux, et de saison, pour valoriser nos productions. Quand on a la chance d’être un bassin légumier, principalement dans l’agriculture raisonnée et reconnu à travers l’Europe, il faut en faire une fierté !
Pour autant, il y a aujourd’hui presque quatre fois moins d’exploitations agricoles qu’il y a 25 ans. Répondons aux crises de vocation par la formation. Pour la protection des terres, le programme de reconquête des haies bocagères (indispensables pour lutter contre l érosion des sols, limiter les besoins en eau et en intrants, pour favoriser le retour des oiseaux ...), de préservation des zones humides est déjà engagé.

Enfin, l’AOP, comme le coco de Paimpol, est un modèle de valorisation de nos produits. Le partenariat renforcé avec les coopératives agricoles permettra d’améliorer l’intégration de la zone de conditionnement agricole de Paimpol au centre ville. Plus de 5 000 emplois directs, ainsi, font la vie de tout un territoire. Alors oui et sans complexes, on peut dire ensemble, vive l’agriculture, vive la terre et ses métiers !"


Jean-Yves de Chaisemartin, Maire de Paimpol