Vive la bonne humeur !
  • Vive la bonne humeur ! 0

Vive la bonne humeur !

"Tout mais pas l’indifférence» nous invite à chanter Jean-Jacques Goldmann. C’est sans doute les mots les plus importants à partager dans cette période de campagne électorale pour les élections municipales.

Alors que certains s’agitent, et d’autres font la tronche, ils ont en commun d’avoir perdu à la fois le sens de l’action publique et la confiance dans l’avenir. Ils se trompent de combat. L’adversaire c’est l’abstention.

La jumelle maléfique de l’indifférence c’est la défiance. Et tenter maladroitement de discréditer une Mairie, ça revient à les renforcer.  

Certes les défis sont nombreux à Paimpol et les solutions miracles n’existent pas. Mais nous ne sommes pas restés les deux pieds dans le même sabot ces deux derniers mandats ! Paimpol perdait des habitants depuis 1975, il aura fallu 10 ans pour stopper l’hémorragie.

Défi relevé. Paimpol traînait une dette importante, il a fallu du temps pour la résorber, sans augmenter les impôts et en continuant à investir dans le service public. Défi relevé.  

La mise en place malheureuse d’une carte scolaire en 2002 et le vieillissement structurel de la population ont, notamment, fait baisser les effectifs dans les écoles. La situation est stabilisée. Défi relevé.  

Le départ de nombreux jeunes pour leurs études, ou premiers boulots, est une réalité dont il est difficile de se plaindre. Mais Paimpol s’est donné les arguments pour les faire revenir ! - ]

Alors oui il reste beaucoup à faire. Partager des constats, se poser globalement les bonnes questions et construire ensemble des solutions, voilà qui serait constructif. - ]

Au pire, en cas de divergence, proposer ses réponses différentes lors d’une campagne électorale, c’est tout le sens des élections. Jusque là, toute l’énergie mobilisée par l’opposition municipale consiste uniquement à tenter de casser un bon bilan, à discréditer la commune, mépriser le travail de l’administration et jeter le bébé avec l’eau du bain. Souhaitons que les courtes semaines qui restent permettent de confronter des projets plutôt que de rester prisonniers de postures et des caricatures. En tous cas, nous ne les avons pas attendus pour avancer.

C’est pourquoi nous proposons de continuer à agir avec énergie, engagement et surtout la conviction profonde que demain sera toujours mieux qu’aujourd’hui.

C’est pourquoi nous construisons avec confiance et sérénité. C’est pourquoi nous devons nous intéresser aux enjeux que rencontre Paimpol et mobiliser autour du prochain scrutin. C’est pourquoi nous voulons être des distributeurs de bonne humeur. C est pourquoi nous voulons donner la possibilité de continuer à grandir ensemble. Vive Paimpol !."

Tribune libre de Jean-Yves de Chaisemartin, Maire de Paimpol